L’hypnose clinique thérapeutique (TCC)/hypnose médicale

Il s’agit ici d’un état de relaxation approfondie où la personne reste consciente de ce qui se passe. Grâce à cet état, l’attention, la perception et la mémorisation sont au maximum de la concentration ; ce qui génère un apprentissage plus facile, plus rapide, sans effort et durable à long terme.

A la différence de l’hypnose Ericksonienne et Elmanienne, elle est issue de la psychologie clinique moderne (TCC). Elle est mesurable et est validée scientifiquement.

Vous souhaitez prendre
un rendez-vous ?

Vous pouvez planifier un rendez-vous facilement et efficacement

En bref

Comment l’hypnose médicale peut-elle vous être utile?

Elle est de plus en plus pratiquée dans les hôpitaux, par exemple dans le service de pédiatrie et de radiologie de l’hôpital d’Yverdon-les-Bains ou par certains médecins-anesthésistes de l’hôpital cantonal de Genève.

Elle permet à la personne de changer de comportement et d’habitude sans devoir se départir de ses traitements médicaux.

L’hypnose clinique thérapeutique d’orientation cognitivo-comportementale peut être vraiment efficace dans de nombreuses problématiques humaines telles que :

Troubles anxieux
Troubles de l’humeur
Problème moral
Dépendances, addictions
Troubles de stress et stress post-traumatique
Troubles de la personnalité
Troubles alimentaires
Troubles du sommeil
Blocages émotionnels
Troubles psychotiques
Le développement personnel

Etc.

Qu”il s’agisse d’un enfant, d’un adolescent, d’un adulte ou d’un senior, le nombre de séances est variable d’une personne à l’autre.

Synthèse de quelques résultats d’études cliniques : Le sommeil profond réparateur

Bien dormir, profondément est la plus belle chose que l’on peut offrir à notre corps. L’hypnose est une méthode qui permet d’agir sur des processus généralement difficiles à contrôler par le biais de la seule volonté. Grâce à l’hypnothérapie, des personnes souffrant des troubles du sommeil peuvent être traitées avec succès.

Selon les dernières études de l’université de Fribourg, département de psychologie, les résultats peuvent se révéler d’une importance capitale pour des patients souffrant de troubles du sommeil.

Phobie, obésite, douleur

Un certain nombre de méta-analyses ont été effectuées pour considérer l’efficacité de l’hypnose:

Kirsch I1, Montgomery G, Sapirstein G. (1996) Hypnosis as an adjunct to cognitive-behavioral psychotherapy: a meta-analysis. [J Consult Clin Psychol. 1996 63,214-220]

Dans cette méta-analyse, les études n’étaient considérées que si l’hypnose était utilisée comme ajout à une thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Cette approche est consistante avec la vision que l’hypnose n’est pas une thérapie en soi, mais plutôt qu’elle renforce des thérapies déjà efficaces. Les études menées sur une variété de patients avec un éventail de troubles ont été inclus dans la méta-analyse. Les problèmes traités incluaient la phobie, l’obésite et la douleur et il est important de noter que les résultats ne sont pas spécifiques d’un seul symptôme. Les résultats ont montré que  l’addition d’hypnose clinique TCC augmente l’effet du traitement, avec une moyenne de 70% d’amélioration. Les résultats étaient particulièrement importants pour les études sur l’obésite et les effets de taille étaient légèrement plus bas pour les autres traitements.

Sources:
unifr.ch/12513